Blog

Rythmes scolaires : la mobilisation continue !

Catégories : Actualités,Ecole

Photo-rassemblement Malgré la mobilisation importante des enseignants et des parents d’élèves lundi soir à l’occasion du conseil municipal, le maire Guy Malandain a choisi de faire la sourde oreille et de maintenir coûte que coûte sa décision précipitée d’appliquer la réforme des rythmes scolaires dès 2013.

 Pour le moment, tout reste flou. Les parents d’élèves, réunis en comité restreint mardi soir, ont choisi de concentrer leur revendication sur la question des activités périscolaires et l’horaire de début le matin. Mais le Maire ne semble pas disposé à jouer le jeu de la concertation : comme à son habitude, il brouille les pistes en changeant à chaque fois l’emploi du temps proposé.

 Le collectif Trappes Citoyens reste mobilisé sur cette question essentielle pour les enfants et les familles de Trappes. Bravo aux représentants des parents d’élèves et des enseignants qui se battent encore et toujours pour que cette réforme soit appliquée de manière intelligente !

3 Responses to "Rythmes scolaires : la mobilisation continue !"

  1. Rythmes scolaires : la mobilisation continue ! ... Posté le 28 avril 2013 à 17 h 19 min

    […] Malgré la mobilisation importante des enseignants et des parents d’élèves lundi soir à l’occasion du conseil municipal, le maire Guy Malandain a choisi de faire la sourde oreille et de maintenir coûte que coûte sa décision précipitée d’appliquer…  […]

  2. gomila
    gomila Posté le 11 juin 2013 à 20 h 02 min

    Je partage votre avis, la réforme des rythmes scolaires n’aurait jamais dû se mettre en place de manière aussi précipitée et avec ce semblant de concertation affiché par le Maire. Mieux , je pense que cette réforme est totalement inutile et ne répond absolument pas au souci des « rythmes de l’enfant » , mais certainement à d’autres préoccupations encore obscures.
    Néanmoins votre premier paragraphe ci-dessus constitue de la désinformation en laissant entendre qu’il serait encore possible de faire revenir le Maire en arrière sur sa décision d’appliquer la réforme dès 2013. Le décret est clair, il fallait délibérer avant le 31 mars pour demander le report de l’pplication, et prévenir le conseil general, organisateur des transports scolaires, avant le 9 mars. Cela n’ayant pas été fait à trappes, un retour en arrière n’est plus possible.
    Quant à l’emploi du temps proposé dans le dernier bulletin municipal, il est symptomatique d’une collectivité qui espère s’en sortir en ayant le moins d’enfants possibles inscrits aux activités éducatives (en les plaçant 1/4 d’heure chaque matin avant l’cole et le solde en fin de semaine le vendredi soir !). Ce n’est pas bête….. Le Maire fait semblant d’adhérer aux grandes idées de la réforme, mais s’arrange pour en minimiser la mise en oeuvre et donc le coût pour la collectivité.

    • Othman Nasrou
      Othman Nasrou Posté le 12 juin 2013 à 7 h 50 min

      Chère Josette,

      Vous avez parfaitement raison : il est désormais quasiment impossible de revenir en arrière. Néanmoins, au moment où nous avons écrit cet article, le directeur académique de l’éducation nationale dans les Yvelines pouvaient encore re-toquer le projet municipal. Le Conseil Municipal n’avait pas non plus entériné les modifications réglementaires nécessaires à l’application de cette réforme. Nous pouvions donc encore espérer des modifications, si ce n’est un peu d’écoute.

      Pour le reste, je partage tout à fait votre avis, tant sur la lettre que l’esprit de cette réforme. Il nous appartiendra d’informer les trappistes sur ce qu’il s’agit d’appeler une arnaque dont les victimes sont les enfants de Trappes.

      Bien cordialement,
      Othman Nasrou