Blog

Dans Les Nouvelles : « Othman Nasrou entre en campagne »

Catégories : Actualités,Othman Nasrou,Politique,Presse

Retrouvez l’article des Nouvelles concernant l’entrée en campagne d’Othman Nasrou :

2014-02-26 - Les Nouvelles - Otman Nasrou entre en campagne

14 Responses to "Dans Les Nouvelles : « Othman Nasrou entre en campagne »"

  1. Diakite
    Diakite Posté le 6 mars 2014 à 16 h 28 min

    Si votre projet c’est le développement des forces de police, alors je vous renvoie à Raymond Aron qui disait en parlant d’un autre corps commandé: « Avec les militaires vous ne pouvez pas tout faire, mais sans les militaires vous ne pouvez rien faire ». En l’espèce, il faut être pragmatique dans l’usage des forces de police. La jeunesse de Trappes a besoin d’une prise en charge énergique du fait de la défaillance manifeste des familles. Certes flouées par l’effet de Basaglia, c’est à dire un décalage entre le discours ambiant et la réalité sur le terrain. Il y a des médiocres sur Trappes qui font leur carrière sur la misère des familles. Malheureusement ni les pauvres enfants ni les familles n’ont compris que bon nombre de politicien qui n’ont jamais rien fait pour eux-mêmes ne seront pas capables de les sortir de leur enferment. Je serai heureux de voir un jeunes Trappistes étudiant en science politique s’engager dans une recherche sur le prescrit et l’observable en matière de politique publique, cas des banlieues françaises. C’est un beau sujet de thèse. Je pourrait même contribuer à hauteur de mes modestes moyens financiers mais puissamment sur le plan intellectuel.

  2. Kamal BENMAROUF
    Kamal BENMAROUF Posté le 7 mars 2014 à 6 h 25 min

    Monsieur Diakité, je dois vous féliciter pour la pertinence de ce propos.
    Je constate que vous venez d’adopter une hauteur de vue plus conforme à votre niveau intellectuel, que je sais très élevé.

    Permettez-moi tout de même de douter de la défaillance des familles.
    De mon expérience d’enseignant, j’ai cru retenir que les familles modestes sont beaucoup mieux tenues que les familles bourgeoises.
    Mais tout déraille sitôt que les gamins sortent dans la rue : ceux des milieux populaires rencontrent une véritable jungle urbaine, face à laquelle leurs parents sont manifestement impuissants.

    Je pense même que le système organise le chaos en milieu populaire, dans le but, probablement inconscient, d’interdire l’accès au savoir des enfants issus de milieux populaires.
    Si les enfants des milieux populaires avaient accès au même savoir que ceux des milieux bourgeois, ils auraient tôt fait de déclencher la révolution. Le Savoir, c’est le Pouvoir !

    La pire chose qu’il puisse arriver à un système, c’est de donner à tous ses administrés les moyens de comprendre qu’il les berne. La défunte Union soviétique en est l’exemple le plus flagrant.

    Bien à vous.

  3. Thiemoko
    Thiemoko Posté le 7 mars 2014 à 14 h 13 min

    Encore la faute à l’écran tout pâle de M. Othman qui ne permet de voir son texte qu’à l’édition.
    Lire je pourrais au lieu de pourrait
    Avis aux Etudiants de 3ème cycle en science politique, non seulement je propose un sujet de thèse: « le prescrit et l’observable en matière de politique publique, cas des banlieues françaises » mais je peux m’investir dans la rédaction avec l’Etudiant du projet de la thèse à présenter à un Professeur d’Université titulaire d’un HDR, mais aussi une fois le projet qui n’aura aucun mal à être accepté sera sous la Directeur d’un Professeur, je m’engage à mettre l’Etudiant chercheur sur les pistes du cadre théorique et méthodologique. Enfin une aide sur les Outils statistiques en vue du traitement de son enquête terrain. Encore une fois le dit Etudiant doit être Trappistes et en fournir la preuve. Pas de transhumants comme les hommes politique qui ne disposent que d’une boite à lettre sur la ville. A cet effet je laisse ci-dessous mes coordonnées.
    M. Thiémoko DIAKITE
    3, Allée des Ecrivains
    78190 Trappes
    Tél: 07 62 13 82 62
    Courriel: thiemoko.diakite@ac-creteil.fr

  4. Kamal BENMAROUF
    Kamal BENMAROUF Posté le 7 mars 2014 à 15 h 10 min

    Au-delà des bisbilles que l’on peut avoir en période électorale, j’invite effectivement tout étudiant intéressé à entrer en contact avec monsieur Diakité, dont le sérieux en sciences humaines n’est plus à établir.
    Si j’avais vingt ans de moins, je me serais porté moi-même candidat.
    Excellente initiative, merci monsieur Diakité.

    P.S. Il faut effectivement avoir d’excllents yeux pour publier ici sans faire de faute, mais nous mettrons cela sur le compte du manque de moyens 😉

  5. Kamal BENMAROUF
    Kamal BENMAROUF Posté le 7 mars 2014 à 15 h 11 min

    (Tiens, je viens de me faire avoir). Lire « excEllents » au lieu de « excllents ».

  6. Thiémoko Diakité
    Thiémoko Diakité Posté le 7 mars 2014 à 18 h 56 min

    Gros avantage d’une thèse d’actualité et qui peut servir à la direction des collectivités territoriales du Ministère de l’Intérieur, c’est qu’elle trouve un financement sans difficulté mais aussi de trouver un poste d’ATER en fac et à la fin des 3 trois ans. En bénéficiant d’une aide à la soutenance d’un bon communiquant, ce que je ne suis, l’étudiant qui cartonne se retrouve de suite avec un poste de Maitre de conférence à la fac au lieu de trimer comme moi qui a été Enseigner en lycée où si tu ne prends garde, ton niveau est tiré vers le bas. A toutes fins utiles, j’informe les Trappistes et Comptables rompus à la tâche que je travaille sur les IFRS (international financial reporting standards) et partagerais avec plaisir sur ce sujet.

  7. Thiémoko Diakité
    Thiémoko Diakité Posté le 7 mars 2014 à 18 h 58 min

    Lire à la fin des 3 ans, en bénéficiant…au lieu de et à la fin des 3 ans. En bénéficiant..

  8. Thiémoko Diakité
    Thiémoko Diakité Posté le 7 mars 2014 à 19 h 45 min

    Par contre le comptable partenaire intéressé devra valider l’expertise comptable mais aussi être informé des développements récents des travaux relatifs au CARE (comptabilité adaptée renouvellement de l’environnement) de M. Jacques Richard Professeur émérite Paris Dauphine. Ce sont des concepts très récents que ni certains expert-comptable ni les entreprises cotées ne comprennent. La seule entreprise au fait de cette révolution copernicienne de la comptabilité, c’est probablement DANONE FRANCE dont les rapports annuels intègrent la dimension envirnnementale (eau, air et déchets).

  9. Kamal BENMAROUF
    Kamal BENMAROUF Posté le 8 mars 2014 à 9 h 45 min

    C’est vraiment très intéressant, monsieur Diakité.
    Pouvez-vous en dire davantage, s’il vous plaît ?
    Cordialement.

  10. Thiémoko Diakité
    Thiémoko Diakité Posté le 8 mars 2014 à 13 h 07 min

    Ce concept de CARE (comptabilité adaptée au renouvellement de l’environnement) est la version « durable » des IFRS (International financial reporting standards). Utilisable que pour les entreprises cotées et faisant appel à l’épargne public. Donc c’est le high level, pas les PME, quoi que l’IASB (International accounting standards board) à mis au point les IFRS PME qui sont pas encore actés par la France. Par contre les full IFRS, elles sont encore une fois obligatoires pour toutes les sociétés cotées et faisant appel à l’épargne public et en vigueur en france depuis 01/01/2005. Toutefois ces entreprises peuvent si elles le souhaitent tenir leurs comptes sous le référentiel américain US GAAP mais la complexité encore plus importantes avec cet outil. Quand il y a une tempête, il y a deux attitudes:
    – certains construisent des abris (ce sont les faibles)
    – d’autres mettent en place un moulin à vent (les forts)
    Aujourd’hui dans un contexte mondialisé, chacun fonctionne à son rythme à l’exception des secteurs où des mesures impératives sont édictées. Les jeunes générations devront se préparer au marché trans-atlantique dont aucun homme politique ne parle et pourtant imminent. Encore une horde de gens qui vont se retrouver out! Voilà le fait.

  11. Kamal BENMAROUF
    Kamal BENMAROUF Posté le 9 mars 2014 à 17 h 13 min

    J’avoue que vos précisions dépassent très largement mes compétences en termes de comptabilité (qui sont médiocres).
    Néanmoins, puisque vous y faites judicieusement allusion, la catastrophe mondiale à venir est la zone de libre échange transatlantique, connue sous l’acronyme anglais TAFTA.
    Cela constituera une étape supplémentaire dans la mondialisation capitaliste, prélude à une domination totale du capitalisme financier.
    Cela va tanguer !

  12. Thiémoko DIAKITE
    Thiémoko DIAKITE Posté le 10 mars 2014 à 8 h 59 min

    Avec la fabrique de crétins dans nos écoles, la France encore une fois à ma grande déception, car ce fût un grand pays, sera parmi la lanterne rouge.
    Le grand tort de la France, c’est de se couper de sa base coloniale et de nouer avec des gens venus de l’Est qui sont de gros mafieux comme Jean François Copé et qui font le malheur de ce beau pays pour lequel mes ancêtres se sont battus.
    Avant le grand scandale dénoncé dans la presse sur Copé, j’avais prévenu sur cet homme qui est coutumier du mensonge.
    Le comble c’est que Copé rebondira car la France n’a plus d’intellectuels, plus de grands homme politique non plus dans la société civile. Je suis au regret de constater pour la nième fois que c’est le pitoyable qui tourne au pathétique en france.
    Hier je lisais sur le site des Professeurs d’Economie Gestion en Lycée un collègue qui demande comment passer les concours avec un BTS, là je me suis fendu la gueule, car là aussi j’avais dit qu’avec une deux CV ont pouvait pas faire du rallye ! Comment peux continuer à avoir des Enseignants du niveau Bac + 2 dans un monde aussi complexe où la connaissance rejoint le macroscope (Joël De Ronay) ! A la décharge de SARKOZY il avait tellement compris les enjeux qu’il avait fixer le master comme condition d’entrée dans la profession. Condition sur laquelle le gouvernement socialiste a remis en cause. Désormais le Master c’est pour se faire titulariser et non exercer. Avec un BTS on peut enseigner, c’est fou ! Déjà le BTS pour les gens de ma génération, était réservé aux plus nuls, car si les conditions n’ont pas changé on pouvait le faire sans le Bac. Ce qui atteste bien le bas niveau des récipiendaires de ce diplôme. Les bons élèves passaient un DUT qui étaient une filière sélective et ensuite allaient en fac pour consolider. Nos enfants dans les mains de gens qui n’ont aucun recul sur leur enseignement dont la plupart reproduisent des supports avec des erreurs, je vous assure que j’ai froid dans le dos pour la France.

  13. Thiémoko DIAKITE
    Thiémoko DIAKITE Posté le 10 mars 2014 à 9 h 02 min

    Lier un DUT qui était un filière sélective au lieu un DUT qui étaient..

  14. Kamal BENMAROUF
    Kamal BENMAROUF Posté le 11 mars 2014 à 18 h 51 min

    Pour abonder dans votre sens, monsieur Diakité, il suffit de relire Bourdieu. L’École n’a pas pour but d’émanciper les enfants par le Savoir mais de conserver l’ordre social en en reproduisant les inégalités.
    Lors des émeutes de novembre 2005, les gamins des cités brûlaient des écoles. Comme ancien enseignant du second degré, je le désapprouve mais je le comprends : ces gamins s’en sont pris à leur premier tortionnaire,