Le déni de la majorité municipale sanctionné par la justice

C’est avec consternation que nous avons récemment pris connaissance de la tribune que la majorité a choisi de  publier dans le magazine municipal, où la virulence le dispute aux contre-vérités.

A entendre nos adversaires, nous ne serions qu’un groupe d’exaltés, sans courage ni arguments. Que ce soit lors des rythmes scolaires, du vote des budgets ou des subventions litigieuses qui minent notre pacte républicain, à l’image de celle affectée aux loyers de lieux de culte, pourtant en violation flagrante de la loi de 1905, nous n’avons jamais cédé face aux pressions.

Nous assumons de dire les choses qui fâchent. Nous assumons d’évoquer les véritables défis auxquels nous faisons face, et de ne pas nous retrancher dans le confort du déni. Rappelons que c’est ce courage politique, dont manque cruellement la majorité municipale, qui a poussé Othman Nasrou, chef de l’opposition, à dénoncer le clientélisme débridé de cette municipalité et qui l’a conduit devant les tribunaux pour diffamation. Et c’est ce souci d’étayer nos accusations et d’apporter des preuves concrètes aux faits que nous reprochons à la majorité, qui ont valu au Maire d’être débouté, tant en première instance qu’en appel le 28 mars 2017, date à laquelle la Cour d’appel de Versailles a considéré que les propos tenus relevaient de l’intérêt général, s’appuyaient sur une base factuelle existante et suffisante et n’excédaient pas le droit de libre critique dans le contexte politique.

Et ce n’est ni la rénovation urbaine, ni Trappes Plage, ni même le tissu associatif, pourtant vivace, qui apporteront seuls des réponses à l’absence de mixité sociale, au cadre de vie des Trappistes, et au clientélisme qui brise notre pacte républicain. Les Trappistes sont en droit d’attendre mieux d’une municipalité qui se contente aujourd’hui de leur expliquer que « tout va bien ».

La majorité municipale entend faire de « Trappes Citoyens » une liste partisane. A bien des égards, elle l’est. Elle est du parti des Trappistes, de ceux qui croient encore dans les valeurs de la République, qui souhaitent un avenir pour leurs enfants et qui attendent un renouveau pour leur ville. C’est la raison pour laquelle notre liste est une liste citoyenne, composée de Trappistes provenant de la droite, du centre comme de la gauche, et de personnes apolitiques mais pragmatiques. C’est pour cela que « Trappes Citoyens » est une alternative crédible à la municipalité en place.

Les élus de la majorité semblent donc fébriles à l’approche des municipales car ils savent que les Trappistes ne seront reconnaissants qu’envers ceux qui apportent des solutions aux vrais problèmes, et non pas à ceux qui ne leur proposent que du pain et des jeux.

Les élus de Trappes Citoyens